Accès Durable à une Alimentation Saine et NutritiveArticles RécentsBlogs

VISITE DE TERRAIN A DIOKOUL ET KHOUDIADIENE : CICODEV ET MAD AFRICA REVISITENT L’EXPERIENCE DES COMMUNAUTES EN TERMES DE LUTTE POUR LE RESPECT DE LEURS DROITS FONCIERS

Les 25 et 26 septembre 2019, CICODEV a accueilli son partenaire MAD Africa au Sénégal. Cette  visite de terrain  les a conduits à Diokoul et Khoudiadiène, deux zones d’intervention de CICODEV avec pour objectif d’échanger avec les communautés sur leur expérience dans la lutte contre la violation de leurs droits fondamentaux en termes d’accès, de jouissance et de contrôle de leurs ressources naturelles :

  • - A Diokoul, la délégation a rencontré le collectif des paysans sans terres de Diokoul, une association créée par les paysans de quatre villages (Diokoul, Nguer-Nguer, Yadiana, Dara) à la suite de la dépossession de leurs terres (400 hectares). La journée de travail avec les communautés a été ponctuée par les temps forts suivants :

Accueil par le Maire de la Commune de Diokoul Diawrigne qui a remercié CICODEV et l’équipe de MAD Africa pour cette initiative et a réaffirmé sa disponibilité à formaliser la rétrocession des terres aux paysans pour leur permettre d’accéder à la sécurité juridique.

  • Visite de la ferme Mame Tolla Wade (400 hectares, jadis clôturés à l’aide de fil barbelés) qui avait fait l’objet d’accaparement.

Cette visite de la ferme a permis à l’équipe de MAD Africa de voir l’étendue de la surface concernée par la ferme et de se faire une idée de  ce que cela représentait pour les communautés.

  • Echanges avec les communautés des quatre villages impactés par l’accaparement de leurs terres.

 Ces différents  échanges ont permis de revenir sur le ressenti des communautés après la dépossession de leurs terres, l’impact de cet accaparement de leurs terres sur leur sécurité alimentaire et nutritionnelle, l’accès à l’énergie de la biomasse, la durabilité de leurs ressources….

En outre, les paysans ont informé l’équipe de MAD Africa sur les stratégies qu’ils ont déployés et le type d’accompagnement qu’ils ont reçu de la part de CICODEV, jusqu’à recouvrer 350 hectares de leurs terres sur les 400 hectares dépossédées

A Khoudiadiène, CICODEV et MAD Africa accompagnés par les Scouts sénégalais et espagnols ont été reçu à l’Eglise par les communautés de Khoudiadiène et Thiafathie. Il s’agissait à cette étape de la mission, d’échanger avec les communautés sur les conditions d’exploitation du phosphate par les multinationales en lien avec le respect des droits des communautés. La demi-journée a été ainsi organisée en deux temps :

  • Visite des sites d’extraction du phosphate par la compagnie minière espagnole dénommée SEPHOS SA

La visite de terrain a été l’occasion pour l’équipe de MAD Africa de constater que la compagnie espagnole, en l’occurrence SEPHOS SA ne réhabilite pas les sites après extraction. Ainsi, les trous ne sont pas remblayés et aucun arbre n’y est planté pour permettre une régénération des sites concernés. Aucune mesure n’est en outre prise par la compagnie pour maîtriser la pollution de l’air et des arbres qui se trouvent aux alentours. Il n’y a pas non plus de mesure de sécurité prises pour éviter que le bétail ne tombe dans les excavations à la fin des extractions.

  • Echange avec les communautés sur le respect ou non de leurs droits fondamentaux par les compagnies d’extraction minière

Les échanges avec les communautés ont été une occasion pour confirmer ce que l’équipe de MAD a vu sur le terrain. Les communautés ont souligné toutes les difficultés crées par  la venue de SEPHOS dans leurs villages :

  • - Accaparement de leurs ressources foncières
  • - Non-respect des normes environnementales
  • - Augmentation des maladies pulmonaires
  • - Non compensation des paysans après mobilisation de leurs champs dans le périmètre de la compagnie
  • - Non-respect des engagements de la compagnie en termes de responsabilités sociétale de l’entreprise.
  •  

En termes de perspectives, CICODEV et MAD Africa se sont convenus de renforcer leur partenariat dans le cadre du soutien des communautés locales dans la défense et la préservation de leurs droits fonciers. Ce renforcement va être accès sur la formalisation de la rétrocession des terres dépossédées aux paysans de Diokoul et de la relance de compagnie extractive SEPHOS sur la réhabilitation environnementale à Khoudiadiène.

Mamadou Mballo

Chargé de Projet Sécurisation Foncière

Aimez et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *