Acces à la Santé/Couverture Sanitaire UniverselleArticles Récents

POUR UNE POLITIQUE DE SANTE PLUS COHERENTE ET PLUS INCLUSIVE AU SENEGAL

La Coalition Nationale pour la Santé et l’Action Sociale (COSAS) dont CICODEV-Afrique est membre, a organisé le mercredi 04 septembre 2019 au WARC un panel de haut niveau sur la politique de santé: historique, importance, état des lieux et perspectives.

Le panel a servi de  prétexte  aux panélistes (le Professeur Issakha Diallo, Docteur Amadou Ba et Docteur Cheikhou Sakho) ainsi qu’aux participants (société civile et acteurs du secteur de la santé), pour  revenir sur l’historique des politiques de santé au Sénégal. Par le passé, les questions de santé étaient  abordées sous l’angle de la règlementation de l’exercice de la médecine, de la lutte contre les épidémies et des aménagements urbains en matière d’assainissement. Le décret de 1989 et la lettre de politique sectorielle élaborée en 2005 puis réactualisée en 2009 faisaient  office de politique de santé. Toutefois, ces documents ne permettaient pas de dépasser les frontières du système de santé et laissaient en rade plusieurs déterminants sociaux de la santé.

Actuellement,  les acteurs  pensent à l’unanimité qu’il faut agir sur les conditions de vie, dans le long terme, disposer d’une orientation claire, se fixer des objectifs temporels, définir un système cohérent, rassembler les moyens conséquents (financement adéquat et durable) et prendre des mesures susceptibles d’améliorer la santé de la population sénégalaise (qualité de l’offre de santé, couverture du risque maladie). Le Plan National de Développement Sanitaire et Social 2019-2028 (PNDSS3), la Stratégie Nationale de Financement de la Santé (SNFS) de 2017 ainsi que les autres documents de planification doivent être des documents d’opérationnalisation d’une politique plus globale et clairement définie.

Par conséquent, l’objectif de la rencontre était  de pousser la réflexion et le plaidoyer auprès des autorités gouvernementales, pour qu’elles aient une vision non sectaire de la santé et que les stratégies, les programmes, les plans et les projets dans le secteur de la santé puissent suivre et faire partie d’un processus qui vise à aligner les priorités nationales sur les besoins réels de la population. Ce processus inclusif doit recueillir l’adhésion du gouvernement, des partenaires techniques et financiers, de la société civile, du secteur privé, des acteurs et des bénéficiaires. Il s’agira de faire un meilleur usage de l’ensemble des ressources disponibles pour la santé de sorte que toute la population, où qu’elle soit, ait accès à des soins de santé de qualité et puisse, en conséquence, vivre plus longtemps et en meilleure santé.

Pour CICODEV-Afrique, il faut faire un diagnostic sans complaisance des documents de politique, s’inscrire et se fixer collectivement des caps pour donner aux citoyens-consommateurs les moyens de rester en bonne santé le plus longtemps possible et de se soigner en cas de maladie, quelle que soit leur situation socio-économique et géographique. Avoir une politique de santé cohérente et inclusive au Sénégal permettra une démocratisation et une décentralisation du système de santé car elle permettra de définir les principes, les valeurs et les objectifs considérés comme fondamentaux pour permettre à tous de bénéficier d’un meilleur état de santé.

Ibrahima Pouye

Chargé de Politique et Plaidoyer Santé

 

Aimez et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *