Accès Durable à une Alimentation Saine et NutritiveArticles RécentsBlogs

LE FONIO, UNE CEREALE MIRACULEUSE ET …MECONNUE

Dans le cadre de son programme Accès Durable à une alimentation saine et nutritive (ADASN) , CICODEV met en exergue une céréale aux vertus incontestables, cultivée au Sénégal et méconnue du grand public, le Fonio. Le Fonio (Digitaria exilis) est une graminée d’origine ouest - africaine, cultivée au Sénégal dans les régions de Tambacounda, Kolda, Sédhiou, Sud de Kaffrine dans le département de Koungueul et Kédougou sur des sols considérés comme pauvres, peu profonds, sans apport d’engrais ni de fertilisants dans des zones à faible pluviométrie. Sa culture est traditionnellement une activité de type culturel exercée par les exploitations familiales et individuelles des ethnies minoritaires conservatrices des valeurs et traditions tel que les Bedik, Bassaris Jallonkés, Coniadji et Mandingues. Du fait de son cycle végétatif court de 45 jours pour certaines variétés, le fonio est une solution de lutte contre l’insécurité alimentaire pendant les périodes de soudure des populations de ces régions. À ces atouts viennent s’ajouter la valeur nutritive du fonio, avec un faible taux de sucre, une absence de gluten et une présence de 8 acides animés sur les 20 acides animés et protéines dont l’organisme humain a besoin. On attribue également au fonio des vertus médicinales de lutte contre le diabète et d’autres maladies cardiovasculaires. La production du fonio évolue en dents de scie et tournait autour de 1500 à 4500 tonnes en 2009 avec une superficie cultivée par producteur qui varie entre 0.12 ha et 0.75 ha et des faibles rendements allant de 600 à 650kg/ha[1]. Avec l’introduction des GIE de femmes qui s’activent autour de la valorisation de cette céréale à travers des pratiques manuelles, la filière fait face à de nombreuses contraintes telles que :
  • - Le faible degré d’organisation des producteurs
  • - Une insuffisance des partenaires techniques et financiers des organisations de producteurs
  • - Un manque de matériels, et de soutien aux producteurs ayant conduit à une absence de techniques dans la filière avec des pratiques à dominante manuelle peu performantes dans tous les maillons de la chaine de valeur du fonio
  • - La faiblesse des rendements due aux pratiques manuelles dans le processus et l’absence de techniques de production et de transformation à travers tout le pays
  • - La faible assistance des producteurs caractérisée par une absence de programme et plan d’actions pour promouvoir la filière dans la production de semences, la production, la transformation, la commercialisation et la consommation
Au Sénégal avec l’avènement du Programme d'Appui au Développement Agricole et à l'Entreprenariat Rural (PADAER) dans la filière, de réels progrès sont enregistrés dans le maillon de la transformation avec des équipements plus adaptés et appropriés. Ces derniers ont contribué à la réduction de la pénibilité des travaux des femmes dans le processus de transformation et conditionnement du produit avec à la main « du fonio de qualité précuit apte à la consommation »  Sur le plan économique la chaine de valeur du fonio est constituée essentiellement des produits semi finis (décortiqué, blanchi non lavé, blanchi lavé) et finis (précuit prêt à être consommé) issus de la transformation. Ces produits sont écoulés dans le marché national ou exportés en Europe ou en Amérique auprès de la Diaspora Africaine. Un marché très porteur pour des adeptes de la cuisine africaine comme le chef cuisinier Pierre Thiam, auteur et activiste social reconnu pour avoir amené la cuisine ouest-africaine au monde de la gastronomie. À travers sa société Yolélé Foods (www.yolelefoods.com) qui défend les petits exploitants agricoles du Sahel en leur ouvrant de nouveaux marchés, M. Thiam collabore avec des coopératives de la sous-région pour distribuer des ingrédients tels que le fonio dans le marché mondial qu’il introduit aussi dans ses différents menus. Son produit phare, Yolele Fonio, se trouve chez Whole Foods, Amazon et d’autres détaillants et services de restauration en Amérique. Selon lui, le « choix du fonio est dû au fait qu’elle soit une graine très nutritive et excellente pour l’environnement et que le consommateur d’aujourd’hui de plus en plus conscient de son alimentation est à la recherche de produits nutritifs tels que le fonio ». Auteur de 2 livres de cuisine mettant en valeur la cuisine sénégalaise Yolele ! Recettes du cœur du Sénégal et: Recettes sénégalaises modernes, ce gastronome est devenu un ambassadeur culinaire voué à la promotion de la cuisine ouest-africaine dans le monde entier grâce à son plaidoyer et à ses nombreuses apparitions dans les médias. Il est un fervent supporter des traditions culinaires africaines et s’inspire des ingrédients locaux et des recettes traditionnelles pour revisiter sa cuisine. Son message à l’endroit des consommateurs pour la valorisation des produits locaux sénégalais est « de nous tourner vers nos propres produits plutôt que de chercher notre alimentation hors de nos frontières. Nous avons une énorme quantité de produits de qualité que nous ne devons surtout pas négliger mais au contraire revaloriser et même offrir comme alternative au reste du monde. En bref, plutôt que d’être des importateurs, nous devons être des producteurs et des exportateurs». Une vision que CICODEV partage à travers la promotion des produits locaux et l’amélioration nutritionnelle de l’alimentation des ménages les plus défavorisés. La  filière fonio  demeure un créneau  porteur du fait des potentialités de sa culture et des opportunités d’emplois, de génération de revenus et d’exportation qu’elle offre avec une réelle valeur. Sa richesse sur le plan nutritionnel fait de lui un allié sûr pour une meilleure sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations.  Néanmoins des actions à l’endroit des décideurs et des consommateurs doivent être prises pour impulser et renforcer le développement de cette filière dans un contexte de changement climatique. 
  • Renforcer les capacités des producteurs et transformateurs et leur niveau d’organisation
  • Impliquer la recherche agricole, les programmes et projets à s’investir dans la filière fonio
  • Mener des campagnes de sensibilisation sur les vertus du fonio et sa consommation pour une meilleure appropriation par les populations
[1] Créneaux porteurs du secteur primaire_ Ministère de l’économie et des finances_ Direction de l’appui au secteur privé_ Rapport envoyé par Mamadou Sidibé point focal CICODEV Kédougou  
Mme Khady Thiané NDOYE Chargée de programme Accès Durable à une Alimentation Saine et Nutritive

Aimez et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *