Acces eau et assainissementArticles RécentsBlogs

Coûts, impactés, objectifs : L’usine d’eau KMS3 livrée en 2020

L’Etat du Sénégal a initié de nouveaux ouvrages comme l’usine de dessalement prévue aux Mamelles (Dakar) mais aussi celle d’eau potable de Keur Momar Sarr (Louga). Ce dernier ouvrage, dénommé KMS3, est tirée à partir du Lac de Guiers. Il aura une capacité de production journalière de 200 000 m3 d’eau. KMS3 fait partie des solutions préconisées pour prévenir un déficit de 300 000 m3 par jour dans les vingt (20) prochaines années. C’est une usine qui comprend une station de pompage, de traitement, des bassins et des dispositifs hydrauliques qui vont assurer le transport de l’eau. S’il est réalisé, les populations de la région de Dakar et environ n’auront plus de problèmes de pression d’eau où de coupures, selon les responsables de la Sones.

Sur place, les travaux sont en cours. Les ouvriers sont à pied d’œuvre pour rendre l’usine fonctionnelle, au plus tard, avant la fin de l’année 2020. « Nous sommes heureux de constater que les bâtiments commencent à sortir de terre. C’est un projet d’une grande envergure qui tient à cœur les autorités (...) Mais au courant de 2020 les travaux seront achevés et les ouvrages mis en service », renseigne le Directeur de la Sones, Charles Fall. « 2020 est la date butoir », renchérit Cheikh Sarr, ingénieur à la CDE, l’une des entreprises en charge des travaux de KMS3. 


274 milliards de FCFA investis

La réalisation de KMS3 a nécessité le concours de plusieurs bailleurs. 274 milliards de F CFA ont été mobilisés pour réaliser cet ouvrage qui vise, à long terme, à soulager les ménages en eau potable. Sur les sommes collectées, l’Etat du Sénégal et la Banque mondiale ont donné les plus faibles participations avec respectivement 5% (13 milliards FCFA) et 1% (3,9 milliards FCFA). La Banque islamique de développement (Bid) est le principal bailleur avec 87 milliards FCFA soit 32% du montant global. La Sones, qui est le maître d’ouvrage du projet, a contracté avec 25 entreprises qui ont sous traité avec d’autres sociétés. Ce qui fait qu’une cinquante d’entreprises gravitent autour de ce projet. « Le coût du projet ou bien l’entreprise qui aura gagné le contrat d’affermage de l’eau n’est pas important pour nous. En tant que consommateur, ce qui nous intéresse, c’est d’avoir de l’eau en qualité et en quantité », laisse entendre, le représentant de la Ligue des Consommateurs du Sénégal, Assane Boye. Venu participer avec des représentants des autres associations consuméristes à une visite de chantiers à l’usine KMS3.

2000 impactés du projet indemnisés

Pour la réalisation de cet ouvrage, il a fallu mettre en place un Plan d’action de réinstallation pour les 2000 impactés recensés. Selon les autorités de la Sones, tous les déplacements involontaires des populations ont été fait en conformité avec les standards internationaux. « Les localités traversées par le projet seront positivement impactées. Ces populations auront plus d’eau parce que, nous allons en profiter pour les raccorder sur la conduite. Celles qui ont été déplacées ont été relogées dans de meilleures conditions », renseigne M. Fall.

Une indépendance énergétique

KKM3 a aussi entraîne une grande révolution à la Sones. Avec la réalisation de ce projet, la société hydraulique vise l’autonomisation énergétique. Ainsi, un poste de haute tension est érigé dans la localité de Sakal tout près de la grande centrale électrique construite par l’Etat du Sénégal. Il est raccordé sur la ligne 225 Kv qui provient du barrage de Manantali. Ce poste qui a coûté 7 milliards de F CFA à la Sones vise une autonomie énergétique. « Nous avons opté, sur instruction du président de la République, à obtenir une autonomie énergétique. Il nous a instruits à assurer et à maintenir une alimentation en eau des populations même en temps d’interruption du courant électrique par la Senelec. Parce que, cela arrive malgré les efforts qui ont été consentis », fait savoir le Dg de la Sones.

La construction de cette ligne de haute tension va permettre de soustraire KMS3 des délestages fréquents sur la moyenne tension. La ligne HT 90 KV va se réaliser entre Sakal et Keur Momar Sarr distant de 35 kilomètres.

Source: https://emedia.sn/

Aimez et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *