31 janvier 2015

Approvisionnement en médicaments: contraste entre la PRA et les postes de santé de Tambacounda

894
L’observatoire du CICODEV à Tambacounda a décelé un ‘’contraste énorme’’ en matière d’approvisionnement en médicaments entre la Pharmacie nationale d’approvisionnement et la pharmacie régionale d’approvisionnement (PRA) bien ravitaillées d’une part, et d’autre part, les postes de santé en rupture de stocks.

L’Observatoire du CICODEV à Tambacounda a révélé dans son rapport sur la période de mai à juin, un ‘’contraste énorme’’ entre un sommet de la pyramide (PNA et PRA) bien ravitaillé et une base où les postes de santé sont frappés par des ruptures de stock fréquentes, particulièrement concernant les médicaments génériques, a dit Amadou Cheikh Kanouté, directeurs des exécutif de l’Institut panafricain pour la citoyenneté, les consommateurs et le développement (CICODEV) .

M. Kanouté s’adressait, samedi, à des journalistes au terme d’une réunion publique d’information sur la CMU qui se tenait dans le jardin de la mairie, et qui s’inscrit dans la campagne ‘’Pérennisons la CMU’’, lancée par la CICODEV.

A Tambacounda, 75% des structures de santé avaient indiqué être en rupture de stock durant la période d’observation de mai à juin. Concernant les médicaments génériques pour enfants de 0 à 5 ans, 50% des antipaludiques et 25% des anti-diarrhéiques étaient en manque, a rapporté M. Kanouté.

Ces ruptures sont dues au ‘’retard’’ dans le remboursement des postes de santé, après les prises en charge gratuite en faveur des enfants de 0 à 5 ans. Ce qui les empêche de s’approvisionner à nouveau en médicaments, a dit le directeur exécutif du CICDV, citant le rapport.