14 décembre 2016

Ministère de la Santé et de l’Action sociale : 25 milliards de FCfa alloués à la Couverture maladie universelle Featured

668

Le budget 2017 du ministère de la Santé et de l’Action sociale est arrêté à la somme de 163.522.351.000 de FCfa contre 150.089.814.660 de FCfa en 2016, soit une hausse de 13.432.536.340 de FCfa en valeur absolue et 8,95% en valeur relative. Parmi les annonces phares, 174 ambulances seront bientôt distribuées, à travers le territoire national

Dakar - 09 Décembre 2016 - A l’occasion du vote de budget du ministère de la Santé et de l’Action sociale, les parlementaires se sont, pour l’essentiel, réjouis de son augmentation et des efforts fournis par le gouvernement pour doter ce département stratégique, à bien des égards, de moyens plus conséquents. Les députés ont, cependant, sollicité la baisse des cotisations pour faciliter l’adhésion des populations aux mutuelles de santé. Le même avantage doit être notamment accordé aux personnes qui souffrent d’handicap, ont-ils préconisé.

Les députés ont également déploré les retards constatés dans le paiement des factures transmises à l’agence de la Couverture maladie universelle (Cmu). Ils ont insisté sur la nécessité d’accroître les ressources financières mises à la disposition de ladite agence. Ils ont également évoqué la rupture de médicaments qui serait notée à la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna).

Se prononçant sur la mise en œuvre et le financement de la Cmu ainsi que de l’Action sociale, le ministre a indiqué que la Cmu dispose d’un budget de 25 milliards de FCfa, dès lors, les lenteurs afférentes aux remboursements ne sauraient relever d’un problème de trésorerie mais plutôt de la transmission tardive de pièces justificatives au niveau central, a-t-elle laissé entendre. Plus de 4 millions de Sénégalais ont pu bénéficier de la Cmu depuis sa création. Elle préconise, pour une plus grande efficacité, la décentralisation comme solution afin de traiter rapidement les dossiers en veillant aux remboursements dans des délais raisonnables. De même, beaucoup d’efforts ont été faits pour parer à toute rupture de médicaments.

Source: http://www.lesoleil.sn - Oumar BA

 

Le Bureau

CICODEV Africa

L'Institut Panafricain pour la Citoyenneté, les Consommateurs et le Développement.

  • +221 33 865 05 01 (9:00 - 18:30 GMT)
  • BP: 24345
  • CP: 12300 Ouakam 
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 4, Route de l'Aéroport
  • Yoff
  • Dakar - Sénégal

Suivez-nous