20 novembre 2015

Congrès postal universel: l’adressage au cœur des débats Featured

1088

14.09.2012 - A l'occasion du 25e Congrès postal universel, l'Union postale universelle en appellera aux gouvernements de ses pays-membres pour qu'ils soutiennent la déclaration sur l’adressage et incluent dans leurs politiques la création d'une infrastructure d'adressage solide en faveur du développement social et économique.

Anna Tibaijuka, ministre tanzanienne de l’aménagement du territoire, du logement et du développement des établissements humains, et ambassadrice spéciale pour l’initiative de l'UPU «Une adresse pour chacun – Un message pour le monde», invitera officiellement les pays-membres de l’organisation à soutenir la déclaration sur l'adressage dans l'après-midi du 9 octobre 2012, au cours d'une séance plénière du Congrès.

Cette déclaration a pour objet d’obtenir l’engagement des pays-membres en faveur de la mise au point d'infrastructures d’adresses nationales solides qui permettront d’établir des procédures de traitement et de distribution plus efficaces et d’assurer la prestation d’autres services publics et privés importants.  

Ancienne directrice exécutive d'ONU-Habitat, Anna Tibaijuka est convaincue que des systèmes d'adressage efficaces doivent faire partie de plans d'urbanisation bien conçus. «Pour la première fois dans l’histoire, la moitié de la population mondiale vit dans des villes. Les zones urbaines se développent plus rapidement dans les pays en développement, principalement sous la forme de zones de peuplement spontané, et il est de notre responsabilité, en tant que dirigeants locaux, nationaux et internationaux, de veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte dans cette nouvelle ère urbaine», indique celle dont le pays d’origine a mis en œuvre avec succès un projet national d'adressage et de codes postaux avec la participation de nombreux intervenants. «Je demeure convaincue que la mise en place d’infrastructures d’adresses permettra d’améliorer les services publics, tels que l’assainissement, les services d’hygiène et l’approvisionnement en eau, ainsi que beaucoup d’autres services fondamentaux.»

Dans un livre blanc accompagnant la déclaration, Elham Ibrahim, commissaire de l’Union africaine chargée des infrastructures et de l’énergie, est du même avis: «Bien que les adresses jouent un rôle important dans l’infrastructure globale en Afrique, le continent pâtit encore de la faiblesse des systèmes d’adressage. L’accroissement continu de la population urbaine exacerbe les problèmes liés au développement et à la gestion des zones urbaines.» En Afrique, seuls 22% des habitants reçoivent leur courrier directement à domicile, les autres devant aller le chercher dans une case postale, qui doit souvent être louée. Pour les postes, une infrastructure d’adressage efficace faciliterait la distribution du courrier et contribuerait au développement de leur activité.
Bien public

Mais, selon Edouard Dayan, directeur général de l’UPU, l’adressage va bien au-delà du secteur postal et est essentiel pour l’ensemble de la société. «Une infrastructure d’adresses de qualité doit être considérée comme un élément fondamental de l’infrastructure socioéconomique nationale, car elle permet non seulement d’améliorer les services publics, mais facilite aussi les activités commerciales, les échanges et le développement national. Compte tenu des nombreux avantages qu’elle procure, l’infrastructure d’adresses constitue un bien public; là où les adresses n’existent pas, les gouvernements devraient tout mettre en œuvre pour étendre le réseau d’adresses en collaboration avec les partenaires régionaux, nationaux et internationaux.»

Au Costa-Rica, où les adresses physiques comportant un nom de rue et un numéro de maison n’existaient quasiment pas au début des années 2000, les pertes annuelles pour l’économie nationale étaient estimées à 720 millions de dollars; il a été démontré que le système d'adressage médiocre avait de nombreuses incidences néfastes sur la société. Depuis qu’il a élaboré un projet d’adressage national complet, comprenant des normes techniques, une signalisation des rues, le recensement des parcelles et un système de codes postaux, le pays a amélioré les services d’urgence, les statistiques, l’urbanisation et le zonage, ainsi que le service postal et le tourisme.

Divers acteurs sont intéressés par la valeur des adresses pour l’établissement de l’identité des personnes. «Les notions d’identité et de droits juridiques ainsi que la possibilité de faire entendre sa voix sont étroitement liées à la possession d’une adresse», indique le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) dans sa contribution à la publication de l’UPU. Selon un rapport de la Commission pour l’habilitation juridique des pauvres, quatre milliards de personnes sont exclues de l’état de droit et une grande majorité d’entre elles ne peuvent pas jouir pleinement de leurs droits de citoyens parce que, dans bien des cas, elles n’ont pas d’identité. Les adresses pourraient contribuer à résoudre ce problème.

De nombreuses organisations internationales, y compris l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, l’Union internationale des télécommunications, la Banque mondiale et le PNUD, appuient l’initiative de l’UPU «Une adresse pour chacun – Un message pour le monde», et reconnaissent les nombreux avantages que l’adressage peut apporter en matière d’éducation, de réseaux routiers, de santé, de télécommunications et de développement socio-économique général.

Source: Communiqué de presse, Universal Postal Congress

 

Le Bureau

CICODEV Africa

L'Institut Panafricain pour la Citoyenneté, les Consommateurs et le Développement.

  • +221 33 865 05 01 (9:00 - 18:30 GMT)
  • BP: 24345
  • CP: 12300 Ouakam 
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 4, Route de l'Aéroport
  • Yoff
  • Dakar - Sénégal

Suivez-nous