23 mai 2015

Afrique Centrale : Des pygmées chassés de leur habitat naturel Featured

800

Du 12 au 16 mai Dakar a abrité la VIIème édition du Forum Foncier Mondial. C’était l’occasion d’évoquer tous les problèmes liés au foncier. En Afrique centrale, les pygmées se voient forcés de quitter leur habitat naturel, ce qui les expose à la précarité...

 

15 Mai 2015 - Dakar - « Les pygmées sont la cible d’une terrible injustice. Non seulement ils sont traités avec condescendance mais certains de leurs droits les plus élémentaires sont confisqués. Ils sont chassés de leur habitat naturel et contraints de renoncer à leur mode de vie ». Ceci est le cri de cœur Sitamon Jerôme. Ce Centrafricain souhaite profiter de la VIIème édition du Forum foncier Mondial pour attirer l’attention du monde sur le triste sort de ce groupe ethnique disséminé le long de l’Equateur. L’habitat traditionnel des pygmées est la forêt où ils vivent principalement de la chasse et de la cueillette. L’aménagement de réserves naturelles visant à préserver certaines espèces animales menacées d’extinction a quelques peu bouleversé le mode de vie de ce peuple. « Certains Etats ont transformé les forêts qui les abritaient en parc naturel où la chasse est interdite. A présent, c’est l’un des plus anciens groupes humains présents en Afriques qui est menacé de disparition », regrette Sitamon. Lorsqu’on lui fait remarquer que l’interdiction de la pratique de la chasse vise à protéger des espèces en voie d’extinction, il répond vivement : « La chasse telle qu’elle est pratiquée par les pygmées n’est pas une menace pour la survie de la faune. C’est une chasse de subsistance qui a toujours été pratiquée sans bouleverser l’équilibre du milieu. C’est plutôt la chasse commerciale, toujours en cours, qui doit être interdite ».

La mise en place de réserves naturelles n’est toutefois pas l’unique cause du déplacement des pygmées. La fréquence des guerres et des affrontements meurtriers en Afrique centrale est responsables de déplacements massifs de populations. En RDC, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) estime à 10 000 le nombre de pygmées déplacés. Vivre de loin de leur habitat naturel les expose à la précarité. Au retour de Goma, la journalise Céline Schmitt décrit une situation très pénible. « La plupart d’entre eux vivent dans des conditions épouvantables et ils n’ont pas accès aux services essentiels, y compris l’éducation. Ils n’ont aucun espoir de rentrer dans les forêts tropicales humides, d’où ils sont originaires ».

Source: Flammes d'Afrique

Le Bureau

CICODEV Africa

L'Institut Panafricain pour la Citoyenneté, les Consommateurs et le Développement.

  • +221 33 865 05 01 (9:00 - 18:30 GMT)
  • BP: 24345
  • CP: 12300 Ouakam 
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 4, Route de l'Aéroport
  • Yoff
  • Dakar - Sénégal

Suivez-nous