09 juin 2015

Réforme foncière : Madagascar au Forum Foncier Mondial Featured

744

Sous l’égide de l’ILC (International Land Coalition), le Forum Foncier Mondial (FFM) est un espace consacré à l’analyse des questions foncières qui met en valeur les défis, les tendances, le partage d’expériences et des meilleures pratiques, à travers une perspective multi-parties prenantes...

 

Sous l’égide de l’ILC (International Land Coalition), le Forum Foncier Mondial (FFM) est un espace consacré à l’analyse des questions foncières qui met en valeur les défis, les tendances, le partage d’expériences et des meilleures pratiques, à travers une perspective multi-parties prenantes.Les réformes foncières à Madagascar ont commencé en 2005, après un constat de crise foncière marquée par l’accès difficile à l’immatriculation et l’incapacité des dispositifs à répondre aux besoins de la population. La réforme foncière malagasy visait une sécurisation foncière massive et accessible.  Les acquis de cette réforme sont considérables, toutefois, elle reste inachevée et incomplète face aux enjeux de besoins en terre et de valorisation. Depuis 2005, environ 501 communes disposent d’un service de guichet foncier.

Partcipative
. La crise politique de 2009 a par contre ralenti le fonctionnement et le développement de ces guichets fonciers. Certains d’entre eux n’ont pas bénéficié de la complétude de l’appui nécessaire et ont des difficultés de fonctionnement. Autour de 106 000 certificats fonciers ont été délivrés à partir de demandes volontaires déposées par les usagers, ramenant à une moyenne de 53 certificats fonciers par commune par an. Actuellement cette réforme s’intensifie avec le lancement depuis juin 2014 du processus de consolidation de la politique foncière malgache. Un processus qui consiste à élaborer de manière participative et transversale un document de politique foncière dont les orientations répondent aux enjeux sociaux et de développement du pays et qui est en passe de devenir un modèle sur le continent africain. C’était le cas notamment lors du Forum Foncier Mondial qui s’est tenu à Dakar du 12 au 17 mai dernier où l’expérience malagasy a suscité un vif intérêt de la part de certains participants. C’est ainsi que des perspectives de collaboration ont vu le jour avec certains pays participants. Et la collaboration la plus proche sera la visite d’une délégation sénégalaise à Madagascar pour constater de visu l’expérience malgache en matière de réforme foncière. Par ailleurs, une demande d’expertise a été émise à l’endroit de la grande Île de la part du Niger.

Expériences. A noter que la délégation malgache qui a fait le déplacement à Dakar a été conduite par le ministre d’Etat en charge des Projets Présidentiels, de l’Aménagement du Territoire, et de l’Equipement, Rivo Rakotovao. Une occasion pour les techniciens malgaches d’échanger des expériences avec d’autres experts étrangers. En effet, le FFM est une plateforme pour des citoyens, chercheurs, organisations de la société civile, ainsi que des représentants des gouvernements, des partenaires au développement, le secteur privé, les chefs traditionnels et peuples autochtones de se retrouver pour partager sur leurs idées et leurs points de vue sur l’avenir de la gouvernance des terres au niveau mondial. Environ 700 personnes issues de tous les continents ont participé à ce Forum axé sur le thème « Une gouvernance foncière inclusive et juste pour un développement durable : le temps de l’action ».

Gouvernance responsable. Le forum a démarré le 12 mai par la célébration de la journée de l’Afrique. Il s’agissait d’un moment particulier consacré non seulement à la délibération et à l’articulation des questions foncières, mais également la mise en valeur de la gouvernance responsable des régimes fonciers sur le continent africain. Lors de cette journée, il a été notamment discuté des avancements sur le débat concernant les défis associés à la mise en œuvre de la gouvernance des régimes foncières sur le continent; des progrès accomplis dans la mise en œuvre du cadre continental en particulier sur la question de l’investissement des terres; ainsi que les moyens d’accélérer la mise en œuvre de la politique et des directives-cadre de l’Union Africaine, tant au niveau national que régional.

Source: http://www.midi-madagasikara.mg - R.Edmond.



 

Le Bureau

CICODEV Africa

L'Institut Panafricain pour la Citoyenneté, les Consommateurs et le Développement.

  • +221 33 865 05 01 (9:00 - 18:30 GMT)
  • BP: 24345
  • CP: 12300 Ouakam 
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 4, Route de l'Aéroport
  • Yoff
  • Dakar - Sénégal

Suivez-nous