13 septembre 2014

Terres : un forum pour plus de justice Featured

1454

 7ème édition du Forum foncier mondial (FFM) prévu du 11 au 17 mai 2015, à Dakar.

 

Le Sénégal va abriter la 7ème édition du Forum foncier mondial (FFM) prévu du 11 au 17 mai 2015, à Dakar, a appris Ouestafnews auprès des organisateurs, ce vendredi 12 septembre 2014 à Dakar.


Après l’Ouganda en 2007, c’est la deuxième fois que le continent africain abrite cette biennale sur « la gouvernance foncière ».
terre-agro
« Il s’agit d’un dialogue multi-acteurs, regroupant les autorités étatiques, des organisations de la société civile, des partenaires financiers et techniques… », a souligné Amadou Kanouté, directeur exécutif de Cicodev/Afrique (Institut panafricain pour la Consommation et de le développement en Afrique).

Organisée sous l’égide, de la Coalition internationale pour l’accès à la terre (ILC, sigle en anglais), la rencontre se déroulera sous le thème général : « Une gouvernance foncière inclusive et juste pour un développement durable : le temps de l’action »
 
Pas moins de 500 personnes sont attendues à cette rencontre, dont 300 venant d’Afrique et d’autres parties du monde, dont des chercheurs et des universitaires travaillant sur la question foncière.
 
Le Dr. Madiodio Niasse, directeur de l’ILC, a lui insisté sur le caractère « inclusif » du Forum où les autorités sénégalaises et les gouvernements africains auront aussi l’occasion de s’instruire des bonnes pratiques et de l’exemple d’autres pays pour assoir une bonne gestion du foncier dans leur pays.
 
Dans nombre de pays d’Afrique, la question des terres reste un sujet d’éternels contentieux entre les Etats et les communautés locales d’une part, et d’autre part entre ces communautés elles-mêmes.
 
A ces tensions « locales et internes » est venu s’ajouter le phénomène décrié de « l’accaparement des terres » régulièrement dénoncé par les populations locales soutenues par un certain nombre d’organisations de la société civile.
 
Le Sénégal, qui à l’instar d’autres pays africains n’a pas échappé à ces fléaux. Le pays est d’ailleurs actuellement engagé dans un processus de « réforme foncière », cinq décennies après l’adoption de la loi sur le « domaine national », qui n’ jamais réussi à mettre un terme aux nombreux litiges et contestations nés de la gestion du foncier, écartelée entre droit coutumier et droit positif.
 
Selon Madiodio Niasse, l’ILC, compte réussir à Dakar ce qu’elle a réalisé lors des éditions précédentes, comme au Népal en 2009 et au Guatemala en 2013 où l’évènement a servi de déclic à des pourparlers entre la société civile et les gouvernements sur les enjeux autour du foncier.
 
Basée à Rome, avec un bureau Afrique à Hararé, l’ILC, est une coalition qui regroupe des ONG et des organisations intergouvernementales (la FAO, par exemple). Il compte en ce moment 152 organisations membres à travers le monde et une quarantaine provenant d’Afrique dont Cicodev/Afrique.


Source : Ouestafnews , 12 Septembre 2014

Le Bureau

CICODEV Africa

L'Institut Panafricain pour la Citoyenneté, les Consommateurs et le Développement.

  • +221 33 865 05 01 (9:00 - 18:30 GMT)
  • BP: 24345
  • CP: 12300 Ouakam 
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 4, Route de l'Aéroport
  • Yoff
  • Dakar - Sénégal

Suivez-nous