12 avril 2015

CMU: vers un "plan de communication d’envergure" Featured

451

L’Agence pour la couverture maladie universelle (ACMU) va dérouler "un plan de communication d’envergure'', afin d'arriver à une meilleure...

 

09 Avril 2015 - L’Agence pour la couverture maladie universelle (ACMU) va dérouler "un plan de communication d’envergure'', afin d'arriver à une meilleure appropriation de l’initiative par les populations et atteindre un taux de couverture de 75% à l’horizon 2017.

La nouvelle agence "dotée de moyens conséquents pour réussir la mission de couverture maladie pour toutes les couches de la population non salariée et leur famille, va poursuivre la communication avec des spots au niveau des médias et des émissions’’, selon son directeur général Cheikh Seydi Aboubacar Mbengue.

Il présidait jeudi à Dakar l’ouverture d’un atelier de finalisation des conventions et des plans d’actions des organisations de la société civile sur la CMU.

La cellule pour la CMU initialement rattachée au ministère de la Santé et de l’Action sociale a été érigée par le chef de l’Etat en Agence de niveau 1 dotée désormais d’une autonomie de gestion et d’une personnalité juridique.

"Il reste beaucoup à faire dans le domaine de la communication, pas parce que ceux qui en ont la charge ont eu des failles, mais la communication demande un coût important’’, a-t-il précisé.

''C’est pourquoi, considérant que la CMU a une dimension sociale'', il a sollicité l’accompagnement des médias pour cette campagne à l’intention des populations.

Dans cette dynamique l’agence compte également mettre en place des Bureaux régionaux de couverture maladie universelle avec un chargé de communication pour coordonner les activités au niveau décentralisé, selon le DG de l’ACMU.

"On ne peut pas gérer la CMU dans toutes les régions à partir de Dakar, le Bureau régional sera chargé de piloter les activités à ce niveau mais également d’établir des partenariats avec les organisations, les associations, les groupements pour accompagner la mise en place des mutuelles de santé’’, a expliqué Cheikh Seydi Aboubacar Mbengue.

Il a rappelé que la mise en œuvre de la CMU de base (2013-2017) est accompagnée d’un plan stratégique articulé autour du développement des mutuelles de santé, de la réforme des institutions de prévoyance maladie, du renforcement des politiques de gratuité existantes et de la nouvelle initiative de gratuité de soins pour les enfants de 0 à 5 ans.

Après deux ans de mise en œuvre, il a été décidé de mener une étude pour déterminer le taux de couverture maladie à l’état actuel. Les statistiques disponibles au ministère de la Santé et de l’Action sociale font état d’un taux de couverture médicale de 20% en 2013.

L’ACMU a initié un atelier de trois jours avec les organisations paysannes, les mouvements associatifs membres de l’Organisme national de coordination des activités de vacances (ONCAV) et d’autres associations pour élaborer des conventions de partenariat et des plans d’action pour la couverture médicale de leurs membres.

Souce: www.aps.sn

Le Bureau

CICODEV Africa

L'Institut Panafricain pour la Citoyenneté, les Consommateurs et le Développement.

  • +221 33 865 05 01 (9:00 - 18:30 GMT)
  • BP: 24345
  • CP: 12300 Ouakam 
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 4, Route de l'Aéroport
  • Yoff
  • Dakar - Sénégal

Suivez-nous