80% de la population sénégalaise ne sont pas couverts contre le risque maladie si jamais ils tombent malades. L’objectif global de ce programme est l’accès des consommateurs défavorisés aux soins de santé comme un droit humain.

Le nouveau gouvernement issu des élections de mars 2012 a promis la mise en place de la Couverture maladie universelle (CMU). CICODEV, tout en saluant l’initiative, a estimé qu’il fallait une veille citoyenne pour que cette promesse de campagne devienne effective.

Avec l’appui de ses partenaires ONU Femmes, la Fondation Rosa Luxemburg et OSIWA, CICODEV Africa a lancé une campagne de plaidoyer pour l’effectivité et la pérennité de la CMU axée autour de quatre objectifs spécifiques :

01 La vulgarisation de la CMU pour son appropriation par les citoyens ;

02 L’adoption d’un cadre juridique pour sécuriser la CMU et précisant le panier de biens et services, le parcours de soins, les modalités de reddition de comptes ;

03 L’augmentation graduelle du budget alloué à la CMU ;

04 L’allocation d’une grande partie de ses ressources aux maladies qui affectent prioritairement les femmes.

Des observatoires ont été mis en place dans 9 localités au Sénégal pour veiller à l‘effectivité de la mise en œuvre de la CMU.

Ce programme bénéficie de l’appui technique du Ministère de la santé et de l’action sociale du Sénégal à travers la Cellule d’Appui à la Couverture Maladie Universelle.